LE KARATÉ ET L'ESTIME DE SOI

Notre plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de nous relever à chaque fois que nous tombons. Confucius

  Accueil    Rôle du sport chez l'enfant

Les passages de grades et l'estime de soi. Des recherches menées en Colombie Britannique auprès de plus de 650 parents ont révélé que les parents inscrivent leurs enfants à des activités sportives d'abord et avant tout pour les aider à acquérir de l'estime de soi. Ils ont raison; le succès sportif aide les enfants à améliorer leur estime de soi.

Beaucoup de gens se souviennent d'avoir été bons dans les sports quand ils étaient jeunes, d'avoir été forts aux échecs, bons à la guitare, etc. Que signifie l'estime de soi ? S'aimer ? Être un ami pour soi-même ? S'accepter ? Croire qu'on est capable de tout ? Disons que c'est plus complexe ! Les enfants commencent à se faire une image d'eux-mêmes très tôt dans la vie. L'estime de soi implique d'être conscient de ses qualités, ses habiletés et de ses forces. Elle implique aussi d'être conscient de ses limites personnelles ou ses difficultés en les acceptant, et en essayant de trouver des solutions pour les surmonter. Idéalement, quelqu'un qui a bonne estime de soi a une bonne connaissance de soi, ne s'exige pas la perfection, apprécie ses qualités et tente de bien gérer ses défauts tout en les acceptant. C'est ce qui fait naître chez l'enfant le sentiment d'être unique au monde, d'être différent des autres

Il peut nous arriver de juger que notre valeur est basée sur nos défaites et nos victoires, plutôt que nos habiletés et nos intentions. Votre enfant reçoit son résultat; il n'obtient pas le niveau souhaité, et cela le déçoit beaucoup. Devrait-on le faire passer quand même pour l'encourager ? Une surévaluation de nos capacités est aussi nuisible que la sous-évaluation. L'estime de soi se construit en relevant des défis, qu'il s'agisse de se respecter ou de se lancer dans des entreprises exigeantes. Dans tous ces cas, le risque est présent: celui d'échouer son examen, de déplaire, de perdre la face, etc. Si la sécurité et le confort sont si importants à nos yeux que nous ne pouvons nous résoudre à les perdre, nous limitons énormément nos possibilités d'enrichir notre estime de soi.

La détermination.Tout individu doit avoir des rêves et des buts pour pouvoir espérer et donner un sens à la vie. L'élève se sent valorisé et son estime de lui-même augmente lorsqu'il atteint un but qui est important à ses yeux et à ceux des personnes qui lui sont «significatives». Pour vivre un sentiment de détermination l'élève doit être conscient que l'atteinte d'un but n'est pas magique. Ainsi, l'élève doit apprendre à planifier des stratégies, à fournir des efforts et à utiliser des moyens adéquats pour atteindre les objectifs qu'il se fixe.

Le système d' évaluation avec des niveaux de ceinture encourage l'effort, car chaque enfant essaie d'atteindre le niveau suivant. Tous les niveaux se méritent avec un engagement constant, et en effectuant les efforts nécessaires. Ainsi lorsque votre enfant reçoit son diplôme, il obtient quelque chose dont il peut être vraiment fier. Le succès qui en résulte et le sentiment de fierté personnelle qui en découle contribueront à augmenter son estime de soi. Si les ceintures étaient obtenues sans effort, seulement en comptabilisant les présences aux cours, par exemple, elles perdraient alors toute leur valeur.

Le rôle des parents. La capacité de prendre des risques se développe. Bien entendu, plus le travail commence tôt, plus il est facile. Dans ce cas, les parents doivent renoncer à la surprotection qui les rassure eux-mêmes. Ils doivent fournir des conditions où les expérimentations peuvent avoir lieu et faire confiance à l'enfant. Il leur faut aussi encourager le goût de l'enfant pour les essais et la recherche plutôt que de mettre de l'avant leurs peurs et les obstacles. Des études ont montré que les enfants dotés d'un concept d'eux-mêmes positif voient leurs succès déterminés en grande partie par leurs efforts personnels, leurs ressources et leurs habiletés. Ces enfants prennent un crédit réaliste de leurs réalisations, et ont le sentiment de contrôler leur vie. Leurs succès répétés à résoudre les défis qui se présentent augmentent leur motivation et leur sentiment de compétence. À l'inverse, les enfants ayant une mauvaise image d'eux-mêmes sont portés à croire que leurs succès relèvent de la chance, ou de facteurs hors de leur contrôle.

Ce sont d'abord les parents qui forgent  l'estime de soi de leurs enfants; les réactions verbales et non verbales, les compliments et la critique, les sourires et autres  expressions du visage de même que les gestes d'affection aident les enfants à acquérir de l' autonomie et un sentiment de réalisation.

Les enfants encouragés et qui reçoivent des commentaires positifs auront une bonne estime de soi. La compréhension et l'encouragement des parents sont les plus grandes sources de confiance en soi. Les parents devraient féliciter leurs enfants lorsque ceux-ci apprennent et essaient de nouvelles choses. Mais il n'y a pas que le positif; les parents, les éducateurs, les entraîneurs doivent jouer un rôle de miroir en soulignant les qualités de l'enfant, ses capacités et ses bons comportements. Ils doivent aussi nommer ses faiblesse, ses erreurs et ses difficultés avec une attitude de support plutôt qu'accusatrice.

L'estime de soi est plus que le simple bonheur. C'est posséder une attitude qui dit; je suis capable, je peux le faire. Terry Orlick, Ph.D. psychologue sportif, dit '' qu'aider un jeune à acquérir une bonne estime de soi est le plus beau cadeau qu'un parent puisse faire à son enfant '' car avec l'estime de soi il se sentira bien dans sa peau et à l'aise avec les autres.

'' Les enfants développent cette attitude lorsque leurs parents et leurs entraîneurs ont confiance en eux et les encouragent à prendre leurs responsabilités pour atteindre leur plein potentiel '' dit Orlick. Un enfant qui possède une bonne estime de soi est capable de relever des défis que la vie lui lance, d'atteindre son plein potentiel et de vivre heureux. Source; Terry Orlick, Nice on My Feelings

Notre part pour aider les enfants à se construire une bonne estime de soi

  • Souligner les qualités et les faiblesses de l'enfant, avec une attitude de support;
  • Assurer un succès hâtif basé sur une progression graduelle adaptée au groupe d'âge;
  • Offrir des activités qui répondent au besoin des jeunes;
  • Insister sur la collaboration, les bonnes relations, le plaisir et le perfectionnement des compétences;
  • Réduire les situations de compétition lors de l'apprentissage;
  • Amener les jeunes à participer à certaines prises de décisions;
  • Faire en sorte que chaque participant connaisse une certaine forme de succès;
  • Accorder aux filles et aux garçons la même attention et le même temps;
  • Développer le sentiment d'appartenance au groupe;
  • Donner aux jeunes plus avancés des responsabilités et des possibilités de devenir chefs de file.

Respectez le droit d'auteur. Vérifiez le ©Copyright avant de copier-coller cette page.