LES FEMMES ET LE KARATÉ

Qui a beaucoup d’argent et pas d’enfants n’est pas riche; qui a beaucoup d’enfants et pas d’argent n’est pas pauvre. Proverbe chinois

Accueil   Les filles et le karaté    Rôle du sport chez l'enfant    Un bon programme sportif

    

Le pourcentage des femmes licenciées à la FFKAMA est passée de 9% en 1976 à la création de la fédération à 30% ces dernières années. Le cliché de la femme fragile n'a plus sa place dans notre société actuelle. La femme des années 2000 est dynamique, sportive, libérée et indépendante. Ces trente dernières années le nombre de femmes pratiquant un sport a été multiplié par cinq. Le karaté, par ses multiples facettes, les attire de plus en plus. En prenant l'orientation du karaté les femmes ont compris que cet art martial leur offre la possibilité de conserver souplesse, élégance, grâce et santé. Les entraînements proposés par le karaté leur procurent un équilibre physiologique mais aussi psychologique. En somme, le karaté peut donner au corps, très noble instrument de l'âme, agilité, santé et force, pourvu que l'on exclu toute incitation à la vanité et à la violence. Catherine BELRHITI- Championne du Monde WKF 1990 Kumite + 60kg.

Se défendre de la violence continue à être une des principales motivations à l'adhésion au karaté pour les filles. Cependant le karaté est excellent pour obtenir une bonne forme physique car il fait  travailler toutes les parties du corps : les membres inférieurs et supérieurs, pour porter les coups et se déplacer, mais aussi le ventre. Les abdos sont en effet sollicités lors de l’échauffement et lorsqu’on donne coups de poing et de pied. C’est donc le corps dans son ensemble qui est sollicité et se muscle.

De plus on travaille énormément les postures, ce qui permet une musculation en profondeur. On gagne aussi en souplesse. De nombreux exercices et positions relèvent du stretching. Une séance de karaté est une succession de séquences sur des rythmes différents. L’effort est discontinu et demande une adaptation des rythmes cardiaque et respiratoire. Autrement dit, c’est un sport qui satisfera aussi celles qui recherchent une activité cardio.
 
Un programme de karaté bien dirigé peut apporter

l’amour de l’activité physique,
de la confiance en soi
la considération pour le franc-jeu,
une meilleure forme physique,
la fierté de la réalisation de soi,
des habiletés sociales,
des amis,
des aptitudes sportives de base, pour la vie.

Conseils pour les parents

Le karaté est maintenant une activité grand public extrêmement populaire.  Une classe typique de karaté pour enfants aura autant de filles que de garçons.  Des enfants aussi jeunes que 4 ou 5 ans pratiquent tous les styles de karaté, et certains d'entre eux sont exceptionnellement talentueux.  Une jeune fille de karaté de haut niveau est tout aussi concentrée et coordonnée que ses homologues qui pratiquent la gymnastique olympique.

Soutenez activement votre fille dans son activité physique. Achetez-lui un bon équipement... pas question qu’elle hérite de celui de son frère. Allez assister à ses compétitions, ou ses entraînements. Pensez à offrir vos services à titre de bénévole. 

Reconduisez-la à ses pratiques et allez la chercher. Voyez à ce que votre fille ait le temps d’être active. Ne lui demandez pas de sacrifier ses activités sportives pour garder son petit frère ou faire des travaux ménagers. Donnez-lui l’exemple d’une vie active. La participation de maman à un sport peut accroître le taux de participation de sa fille de 22 %. La participation de papa à un sport peut accroître le taux de participation de sa fille de 11 %.

Incitez votre fille à essayer toutes sortes de nouvelles activités et aidez-la à se procurer bon équipement et à acquérir les habiletés dont elle a besoin pour participer. Évitez les remarques au sujet de la silhouette de votre fille. Mettez l’accent sur le plaisir et la condition physique plutôt que sur la compétition et la sveltesse.

Acceptez-la comme elle est. N’ébranlez pas sa confiance ou ne lui enlevez pas le plaisir de jouer par des commentaires du style “ Tu lances comme une fille ”. Aidez-la à apprendre comment faire ; elle pourra ainsi prendre plaisir à pratiquer tel ou tel sport. 

Présentez à votre fille des femmes actives. Trop souvent les femmes dans le sport sont perçues comme des meneuses de claques, des porteuses d’eau ou des chauffeuses. Votre fille a besoin d’être mise en contact avec des femmes qui sont des athlètes, des entraîneuses et des leaders dans le monde du sport.

La régie de la sécurité dans les sports du Québec évalue qu'environ 100,000 personnes pratiquent un art martial au Québec. Plusieurs expériences ont été menées auprès divers groupes de jeunes. Le données laissent entrevoir des résultats encourageants qui nécessiteront cependant des études plus approfondies:

  • réduction les problèmes associés à l'hyperactivité (Avel,1993)

  • amélioration de la santé mentale (Tanvez, et al,1991)

  • diminution des troubles de comportement à l'école, et amélioration des notes scolaires (Myers et Armor,1985)

  • réduction de la timidité et augmentation de la confiance en soi (Dot,1984)

  • diminution des conduites agressives, et augmentation des attitudes pro sociales (Hébert,1991)

  • favorable aux liens plus conviviaux entre les enfants et les parents (Fréchette,1995)

Respectez le droit d'auteur. Vérifiez le ©Copyright avant de copier-coller cette page.