DICO DU KATANA

L'intention du guerrier devrait simplement être celle de prendre son sabre et de mourir. Kiyomasa Kato

Accueil   Bushido   Fond d'écran Samourai   Fond d'écran katana   Fond d'écran Bushido   Petit dico du katana

Aikuchi - petit tanto (couteau) sans tsuba (garde de main)

Ashi - la bande et l'anneau sur le saya d'une épée pour suspendre l'épée à la ceinture.

Buke zukuri - un modèle traditionnel de fabrication. A un saya laqué, tsuba (garde de main), tsuka enveloppé d'ito (corde en soie), le fuchi - l'embout sur le tsuka près du tsuba (garde de main).

Ha - tranchant.

Habaki - le collier en métal devant le tsuba (garde de main) permet de maintenir la lame dans le saya (fourreau).

Ha-machi - entaille sur le tranchant sous le habaki (collier)

Hamon - pour beaucoup d'amateurs, la ligne de trempe est l'élément principal du sabre japonais, située entre le shinogi et le bord de la lame.

Hi - gorge, elles sont apparues tardivement dans les traditions de forge. Le but premier était d'alléger tout en renforçant les lames et en augmentant la capacité de coupe. Cependant, elles devinrent rapidement une forme d'ornementation. Il existe plusieurs formes de gorges.

Hineri-maki - un modèle de tsuka-maki (tressage sur la poignée) où l'ito (corde en soie) est tordu.

Ito - la corde en soie enveloppant le tsuka (poignée).

Kabuto-gane - le pommeau  sur le tsuka (poignée) le plus loin du tsuba (garde de main). Ce terme est utilisé pour le tachi , le kai-gunto et le shin-gunto .

Kai-gunto - un sabre naval (période WWII) construite pour ressembler à un tachi (tranchant porté vers le bas) employant le saya( fourreau) laqué noir et l'ito ( laçage).

Kashira - le pommeau sur le tsuka (hilt) le plus loin du tsuba (garde de main). C'est le terme utilisé pour le katana de samouraï (longue épée), le wakizashi (épée courte), et le tanto (couteau).

Katana - un sabre avec la longueur de lame plus de  2 shaku (environ 24 pouces), monté pour porter le tranchant vers le haut dans l'obi (ceinture large).

Kissaki - bout de la lame.

Kuchi-gane - entrée du saya.

Kurikata - le bouton sur le saya, fait de corne, bois ou métal. Le sageo (corde) est passé à travers et employé pour attacher le saya (scabbard) à l'obi (ceinture).

Kyu-gunto - un modèle Européen monté avec un saya en métal, et un garde en forme de D.

Machi - l'entaille entre la lame et le nakago (tang). Le habaki (collier) glisse sur le nakago jusqu'à ce point.

Mei - les kanji (caractères) sur le nakago (tang),signature ciselée indiquant généralement le nom du forgeron et éventuellement son école.

Mekugi - une petite goupille en bambou placé à travers un trou dans le tsuka (poignée) qui fixe le tsuka (poignée) à la lame au niveau du nakago

Mekugi-ana - le trou dans le nakago (tang) par lequel le mekugi (goupille) passe. Il peut y en avoir plus d'un.

Menuki - l'ornement sous l'ito (corde en soie) pour améliorer la tenue. la prise sur le tsuka (poignée).

Mumei - une lame non signée. Certaines lames ne possèdent pas cette indication soit car elle n'a jamais été signée, soit que la lame a été raccourcie, on les indique sous le nom de mumei

Gimei - La signature n'est jamais une preuve en soi car certaines signatures de forgerons célèbres ne sont pas authentiques, car copiées par des forgerons souvent moins connus. On appelle ces signatures gimei

Mune - le dos de la lame,partie du sabre opposé au tranchant. Son observation est très importante dans l'observation de la forme générale qui permet de déterminer la date et la tradition de fabrication.

Nakago - soie, sa taille,ainsi que sa forme varie selon la période et la tradition de fabrication. On compte environ 8 types de formes

Mune-machi - l'entaille sur le mune (dos) pour empêcher le habaki (collier) de glisser vers l'avant.

Obi-tori - un anneau de suspension sur le saya.

Origami - certificat d'authentification de l'épée. Décerné par un juge professionnel japonais d'épée.

Oshigata - un lissage de la signature du nakago

Same - la peau de raie . La peau a des nodules ronds avec quelques grands nodules.

Saru-te - une boucle en métal pour fixer un tassel. La boucle passe à travers le kabuto-gane (embout en métal sur l'extrémité de la poignée).

Saya - un étui en bois pour la lame,souvent appelée un fourreau

Seppa - rondelles ou entretoises situées de chaque côté du tsuba (garde de main).

Shibabiki - un ornement liant les deux moitiés d'un saya en bois (scabbard) ensemble. Utilisé comme décoration sur les sabres de modèle WWII .

Shakudo - un alliage de cuivre, d'argent, et d'or qui a une patine noire riche.

Shin-gunto - les garnitures de l'épée japonaise d'officier d'armée de WWII.

Shinogi - une ligne située entre le mune (arrière) et ha (bord) d'une lame.

Sori - la courbure de la lame. L'emplacement de la courbure et son importance permettent de déterminer l'époque de fabrication ainsi que la tradition.

Tachi - une épée avec une lame de plus de 24 pouces, portée attachée à l'obi (ceinture) avec le tranchant vers le bas.

Tanto - une épée avec une lame de moins de 12 pouces,avec un tsuba (garde de main).

Tsuba - la garde de main  localisé juste à l'avant du tsuka.

Tsuka - la poignée de l'épée.

Tsuka-maki - l'art de tresser l'ito (corde en soie) au tsuka.

Tsumami-maki - un modèle de tsuka-maki (corde en soie) est pincé au point de croisement.

Wakizashi - une épée entre 12 pouces et 24 pouces de lame.

Yakiba - le tranchant trempé.

Yasurime - les marques sur le nakago.

Yokote - la ligne de division entre le corps de la lame et le kissaki (pointe).